3D Thunder Blade | 3DS

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, on ne pouvait trouver meilleur testeur que moi pour ce jeu. Cela peut paraître un peu présomptueux mais il faut dire que je connaissais mal ce Thunder Blade, tout d’abord car je n’y avais pas joué en arcade et ensuite j’avais à peine touché sa séquelle sur Mega Drive. Donc pas d’a priori sur ce titre ou de vieux souvenirs enjolivés par le temps comme cela peut très souvent arriver. 3D Thunder Blade est un remake faisant partie de la série des 3D Classics développés par M2 pour l’e-shop de la 3DS. Qui dit remake, dit forcément ajouts par rapport à la version d’origine. N’étant pas à leur coup d’essai, M2 nous gâte comme à l’accoutumée avec des bonus non négligeables. Mais avant d’aborder tout ceci et cette mouture 3DS, revenons sur ce titre qui a fait transpirer pas mal de joueurs en son temps en arcade mais aussi sur les adaptations consoles ou micro (Master System, Atari ST, Amiga, X68000, ZX Spectrum…).

Thunder_Blade_Screenshot_58_1429009406

Thunder Blade est initialement un jeu d’arcade développé par SEGA en 1987 sur le système SEGA X Board. Il vous met aux commandes d’un hélicoptère qui doit nettoyer quatre niveaux, se terminant tous par l’affrontement avec un boss. Qualifier Thunder Blade n’est pas vraiment une chose aisée car il se trouve à mi chemin entre le simulateur de vol (surtout en arcade avec les sticks), le shoot’em’up et le rail-shooter. Sa plus grande particularité réside dans le fait que chaque niveau se décompose en trois parties : la première en vue de dessus façon shoot’em’up tandis que la seconde se déroule à la troisième personne soit derrière l’hélicoptère et enfin l’attaque du boss de fin de niveau. Il vous faudra slalomer entre les tirs ennemis en gérant la hauteur de l’appareil mais aussi la vitesse de celui ci tout en évitant de s’abimer contre les décors comme dans Galaxy Force II. Un des principaux reproches que je lui ferai (depuis ses versions d’origine) est sa lisibilité, entre les bâtiments à éviter et les ennemis, cela peut rapidement devenir mission impossible. Au niveau des armes, mitrailleuse et missiles sont à votre disposition en quantité illimitée pour liquider tous les ennemis se présentant à vous (avions, tanks, hélicoptères etc…). La version arcade est véritablement impressionnante pour l’époque avec l’arrivée du retour de force sur le joystick ou encore le siège vibrant pour la version « sit-down ». C’est un titre qui a malheureusement subi un « downgrade » très important lors de son adaptation sur les machines domestiques. Ceci couplé à une difficulté plutôt « hardcore », ont rebuté pas mal les jeunes joueurs que nous étions à cette époque. Je pense notamment à l’épisode Master System qui était particulièrement redoutable et qui a dû en traumatiser plus d’un.

Thunder_Blade_Screenshot_9_1429009397

Thunder_Blade_Screenshot_36_1429009402

Revenons désormais à notre époque avec cet épisode soigneusement développé par cette petite société M2. Ils avaient déjà fait de l’excellent travail sur la quasi totalité des portages des titres de SEGA comme Galaxy Force II, Space Harrier ou encore plus récemment Outrun et Fantasy Zone 2… ils ont remis le couvert pour cette 13ème remasterisation en reprenant la version arcade de Thunder Blade. Deux modes de jeu s’offrent à nous, le mode original (arcade) et quand celui ci est bouclé vous aurez le droit à un tout nouveau mode incluant un armement vous permettant de récupérer plus aisément des vies, de nouveaux ennemis apparaissent à d’autres endroits mais aussi un cinquième niveau inédit spécialement développé pour cette réédition qui vaut vraiment le coup d’oeil. Bien évidemment, la 3D stéréoscopique a été ajoutée et l’effet est particulièrement saisissant comme cela est le cas dans les autres 3D Classics. Il faut dire que le titre se prête particulièrement à cet effet d’optique avec les immeubles et les obstacles se présentant devant l’hélicoptère ou encore avec les tirs ennemis fonçant sur notre appareil. Nous pouvons également nous délecter de ces nouvelles musiques remixées spécialement pour l’occasion même si faute de gros succès commercial, elles restent moins en tête qu’un Outrun ou Space Harrier. On note aussi l’ajout des options de contrôle gyroscopique ainsi que la compatibilité avec le Circle Pad Pro, qui permettent de redécouvrir ce jeu sous un autre angle. Bien qu’ayant une durée de vie assez courte, comme la plupart des jeux d’arcade, l’essentiel se trouve dans le scoring et on se prend facilement au jeu de refaire des rapides parties de temps en temps, pour le plaisir des yeux et de cette 3D bluffante.

Thunder_Blade_Screenshot_39_1429009402

Thunder_Blade_Screenshot_42_1429009403

Vous l’aurez compris, M2 a encore fait un travail énorme pour nous proposer de transcender un titre trop vite oublié de la fabuleuse ludothèque de SEGA. Un titre, même s’il n’est pas exempt de tout défaut (faible durée de vie, lisibilité parfois difficile), qui n’a eu le droit qu’à une brève suite en la personne de Super Thunder Blade au lancement de la Mega Drive mais que nous n’avons jamais revu par ailleurs que ce soit dans un nouvel épisode ou en tant que reprise dans une compilation spéciale.

6 comments

  1. Je suis un traumatisé de la version Master System, que possédait mon voisin. Je crois pas me souvenir qu’on ait jamais passé le second niveau… Du coup, les quelques fois où j’ai voulu tenter Super Thunder Blade, j’ai vite abandonné.

    Heureusement, si le titre original est aussi retord que ses portages, M2 fait toujours le nécessaire pour rendre les titres plus accessibles dans ces conversions de qualité, et récompenser la persévérance 🙂

Leave a Reply