Collection Mark III épisode 3

Il y a quelques semaines, j’avais lancé mon premier article traitant de mon envie de développer une collection sur la Mark III, l’équivalente de la Master System au Japon. Sur cette première publication, nous étions revenus sur la machine et ses manettes avec une présentation de celle ci sous toutes ses coutures, fin juin j’étais revenu sur les jeux My Card place désormais aux jeux traditionnels sous le format « Gold Cartridges ».

Les boîtes extrêmement classes avec cette couleur dorée si particulière pour mettre en avant les jeux d’une machine (d’ailleurs SEGA reprendra l’aspect doré pour la spine card des jeux Saturn japonais mais aussi pour le liseré de la notice d’utilisation de ces mêmes jeux). A l’intérieur, une cartouche de couleur blanche sous plastique. L’étiquette de la cartouche reprend le visuel de la boîte, une notice et une petite cale en carton pour éviter que tout ne bouge dans le transport. Une finition particulièrement intéressante et vraiment différente des jeux My Card. Voici quelques exemples de titres majeurs de la ludothèque de la Mark III.

20150817_170105

La première Gold Cartridge est sortie le 15/06/1986 et ce fut Fantasy Zone qui fut adapté directement de l’arcade. La dernière, est d’ailleurs aujourd’hui l’une des plus difficiles à trouver n’est autre que Bomber Raid, sortie le 04/02/1989. On peut également relever dans le coin supérieur gauche des boîtes, une dénomination 1M – 2M – 4M qui fait référence à la capacité de stockage de la cartouche, plus celle ci est élevée plus le jeu semble évolué. On retrouve dans la ludothèque Mark III, 68 Gold Cartridges avec bon nombre de grands classiques de chez SEGA et notamment des adaptations de l’arcade qui sont de jolies conversions si on tient compte de la puissance de la machine.

  20150601_171429

20150601_171410

20150601_171404

20150601_171333

Enfin, à cela on peut ajouter 2 autres cartouches sorties sous la dénomination Silver Cartridges où le carton était argenté. Ce sont les boîtes qui furent réservées pour les développeurs tiers… on y retrouve donc pour cette machine uniquement deux titres qui ont été développés par Tecmo et édités par Salio sortis en mars et avril 1988 : Argos no juujiken et Solomon no Kagi – Oujo Rihita no Namida. Ce qui montre bien, malheureusement, le peu d’intérêt de la machine pour les développeurs autres que SEGA.

silver-cartridges

2 comments

  1. C’est vrai que la Mark III est magnifique (le blanc va bien à Sega 🙂
    Le format carte pour les jeux est aussi très sympa, d’ailleurs il a été repris plus tard par Hudson avec les HuCard de la PC-engine.

Leave a Reply