Space Harrier a 30 ans !

Ecrire sur l’un de ses jeux préférés n’est jamais une chose évidente… surtout quand il s’agit d’un monument créé par Yu Suzuki, qui a bercé ma vie de joueur depuis fort longtemps et m’a suivi au fil des générations. En ce mois de décembre 2015, nous fêtons son trentième anniversaire c’est donc par ce modeste article que je vais lui rendre hommage.

Welcome to my Fantasy Zone, get ready !

Développé par l’éternelle icône de SEGA, Yu Suzuki, Space Harrier est un rail shooter / shoot’em’up avec une vue située derrière le personnage façon TPS, vous plongeant dans un décor en 3D grâce au Super Scaler de SEGA que l’on avait déjà pu apercevoir dans Buck Rogers : Planet of Zoom en 1982 et que l’on pourra redécouvrir dans des titres comme After Burner ou encore Galaxy Force. A l’origine du projet, il était prévu que l’action se déroule dans un univers militaire mais le manque de mémoire vidéo obligea AM2 à se tourner vers un univers plus axé science fiction. Le but était clairement de rendre hommage à Space Invaders tout en s’éloignant de toutes les productions Star Wars de l’époque,  le marché en étant littéralement saturé. L’action se déroule donc dans le même monde que Fantasy Zone, le cute’em’up sorti quasiment à la même époque. Cette relation perdurera jusqu’au portage de Fantasy Zone sur X68000 et son niveau dédié à Space Harrier… le paroxysme de la synergie entre les deux titres fut d’ailleurs atteint avec le jeu malheureusement annulé sur PC Engine CD Space Fantasy Zone qui mixait sans complexe les deux univers.

Space_Fantasy_Zone

Dans Sonic All Stars Racing Transformed, le circuit « Race of Ages » reprend le thème musical de Space Harrier, le drzgon volant et notre héros représenté sous forme d’hologramme.

Space Harrier fut l’un des tout premiers jeux d’arcade à utiliser des graphismes de style 16 bits et mettait clairement en évidence l’audace de la firme d’Haneda dans le domaine des salles d’arcade. Le but de Yu Suzuki était de fournir une expérience toujours différente de ce que l’on pouvait voir sur les autres machines, en mettant le joueur dans des conditions qu’ils ne pourrait jamais retrouver ailleurs (ex : cockpit de voiture ou d’avion). Dans notre cas, celle ci fut déclinée en trois modèles : le Rolling Cabinet (présenté en vidéo ci dessous), le sit down cabinet et enfin le plus commun l’upright cabinet.

Ce qui frappe d’entrée sur cette version « deluxe » ce sont les mouvements de la machine qui se calquent sur ceux du Harrier (notre héros muni de son jetpack fortement inspiré de l’anime Cobra). Pour ce qui est des commandes, un simple « Stick » et un bouton de tir pour renforcer l’immersion shooter. Puisque l’on parle des contrôles, faisons un bref détour par ce qui est pour moi l’outil idéal pour y jouer dans les meilleures conditions possibles sur console de salon : le « mission stick » dédié sur Sega Saturn.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chapitre 14 de Bayonetta reprend la musique et le gameplay de Space Harrier

Outre le fait que la conversion sur cette machine soit véritablement « arcade perfect » on se retrouve avec le matériel adéquat pour retrouver quelques unes des sensations de la borne. Au niveau des adaptations, notons que ce jeu fut converti sur pléthore de systèmes : de la Master System (première version que j’avais découverte), la PC Engine, en passant par l’Amstrad CPC, l’Atari ST (développé par Paul Cuisset le créateur de Flashback entre autres), le 32X ou encore la Virtual Console des machines Nintendo. Si on devait citer les versions les plus fidèles, je vous conseillerai fortement l’adaptation micro sur X68000 qui, comme à l’accoutumée, nous sert des adaptations merveilleuses de l’arcade. Ensuite, évidemment la version Sega Ages sur Saturn ou plus récemment la version 3D Classic de M2 sur 3DS. A noter également qu’il est possible de jouer à Space Harrier dans Shenmue 1 et 2 mais également sur notre site SEGA Legacy (je vous laisse chercher où).

De nombreux hacks de la version X68000 sont disponibles sur internet comme Rumic Harrier avec des personnages de Ranma 1/2 ou encore Street Harrier avec Ryu…

space_harrier

space_harrier_scr2

Quelques spin-offs à la série ont été prévus comme l’excellent Space Harrier 3D sur Master System (et Mark III) jouable avec les très classes lunettes 3D ou encore l’adaptation sur PC de la série des « Typing of » à l’univers de Space Harrier. J’éprouve encore beaucoup de peine quand je vois Space Harrier II sur Mega Drive, Planet Harriers en arcade, ou encore l’abomination SEGA Ages 2500 sur cette foutue PS2. Bref, malgré ses 30 ans, on se rend compte à quel point Yu Suzuki et AM2 ont maîtrisé leur sujet pour nous proposer un titre phare de l’arcade qui, à l’époque, devait véritablement décrocher la mâchoire. Ce titre continue toujours aujourd’hui d’agrémenter mes souvenirs de joueur de la même force que quand mes yeux se sont portés sur celui ci il y a un peu moins de 30 ans sur la version Master System de mon pote.

One comment

Leave a Reply